Prix de l'Aquarelle Apocalyptique : Maxime LECOURT

Concerne le livre : Bleu Toxic

 

Prix du Fil de la Vie : Carol-Anne CHAPHEAU et Morgane DOLLET

Concerne le livre : Le ciel est partout

 

Prix Coup de Pouce : Célia CHANTRAINE

Concerne le livre : Peindre le vent

 

Prix de la Mise en Scène : Pauline BOUQUIEAUX

Concerne le livre : Peindre le vent

 

Prix de la Plume : Marie-des-Neiges STINGLHAMBER

Concerne le livre : Vango T.1: Entre ciel et terre

 

Prix Coup de Poing : Léa KARAM

Concerne le livre : Je m'appelle America

Etat d'esprit

Les couleurs perdent leur intensité.

Les mots me traversent mais ne m'atteignent pas.

La réalité s'efface autour de moi.

Ou bien est-ce moi qui ne suis plus que l'ombre de mon fantôme ?

(…)

Seule. Terriblement seule.

(…)

La vie ne semble plus être que néant et ténèbres, dénuée de tous sentiments.

L'amour et l'amitié ont disparu, ne laissant plus que la place à la colère, sourde, qui veille au fond de mes entrailles.

Elle gronde, glacée et implacable.

Elle crie vengeance.

(…)

La haine est désormais mienne.

Elle m'envahit, se fond dans mes courbes, se confond dans mon être.

Sombre, destructrice.

Elle crie au sang.

(…)

Blessée, meurtrie, l'âme en morceaux,

La rancœur me consume,

La douleur me ronge.

Un désir interdit, violent et assassin, déferle dans mon esprit.

Abolissant toute trace d'humanité.

La rage me submerge, se déchaîne, froide et meurtrière.

Chante un hymne à la mort.

Elle crie…

Prix de la Lecture Complice : Justine NEY

Concerne le livre : Vango T.1: Entre ciel et terre

Vérité, la première chose que je cherche à travers les pages d'un livre. J'attends ce moment infime, cette cassure, où la pensée de l'auteur s'engouffre directement dans l'esprit du lecteur, et lui insuffle ce souffle de liberté formidable qui anime la lecture. J'ai trouvé dès les premières pages la faille dans « Vango ».

Le premier chapitre n'était pas encore terminé que j'étais déjà ailleurs, dans cette autre réalité, pur produit de l'imagination de l'auteur, fausse à vos yeux, mais vraie pour moi durant les quelques heures qu'ont durées ma lecture.

Attachement, lien indispensable qui nous ancre dans le roman à travers un ou plusieurs de ses personnages. Les meilleurs livres sont ceux qui réussissent à nous enlacer mille et une fois, par le biais du héros ou du loser, du commissaire sûr de lui ou du pirate repenti, de la Mademoiselle mystérieuse à l'amoureuse passionnée,...

Des fils, des fils, des fils, une trame magnifique de laquelle nous avons l'impression de faire partie, ombres invisibles qui suivons, survolons parfois en accéléré, la vie de ces gens qui nous plaisent, tout au moins nous intriguent, mais toujours nous entraînent plus loin dans le roman.

Naissance, d'une complicité entre l'auteur et le lecteur. C'est là que réside une partie de la magie des séries de livres. Le premier tome fini, l'imagination, faute de support où se poser, s'envole de plus en plus loin, libre de la contrainte des mots, attendant toutefois avec impatience que le tome suivant soit enfin publié. D'où viens-tu Vango ? Que va-t-il advenir de toi et d'Ethel ? Pourquoi ces assassins en veulent-ils à ta vie ? Autant de questions auxquelles je pourrai répondre. Mais ton histoire ne m'appartient pas, alors il faudra bien attendre...

Graver, les images qui défilent dans la tête au fur et à mesure que les yeux glissent sur la page. Certains livres comme « Vango » ont ce don de nous emmener ailleurs le temps d'une lecture. Après celle-ci, des scènes du livre nous apparaissent comme des souvenirs. Comme si nous étions revenus d'un long voyage, la tête remplie de photos vives et hautes en couleurs, qui défilent à toute vitesse comme pour former un film.

Qui peut douter en écoutant les témoignages de lecteurs passionnés, que la lecture est un pur plaisir ?

Originalité, le combat de chaque livre. Triompher entre six bouquins est en soi une victoire, mais tellement infime comparée aux milliers de livres d'entre lesquels il faut ressortir.

Comment trouver la perle rare parmi toutes les billes ? En cherchant, en faisant des découvertes... Parfois de bonnes, parfois de mauvaises, mais est-ce que tout cela n'en vaut pas la peine au final ?

Quand je tourne la dernière page d'un livre comme « Vango », que je repose le premier pied sur terre après ma longue traversée, je ne peux pas m'empêcher de penser que oui. Et vous savez ce que je fais dans ces cas-là ? Je retourne fouiller à la bibliothèque...

Prix de la Sagesse : Anne GASPARD

Concerne le livre : Le ciel est partout

Il ne suffit pas de tourner la page, parfois il faut non pas oublier mais apprendre à vivre avec. On vit trop souvent avec un pied dans le présent, un dans le futur, la tête tournée vers le passé…